Les secrets des joints de pierre à la chaux pour une façade authentique et durable

Les secrets des joints de pierre à la chaux

Les joints de pierres à la chaux sont très prisés par les amoureux du patrimoine, de l’artisanat et de la construction écologique. En effet, ils apportent caractère et authenticité à une façade en pierres apparentes tout en garantissant sa pérennité. Découvrez pourquoi et comment réaliser des joints de pierres à la chaux afin d’embellir et protéger vos murs extérieurs.

L’intérêt des joints de pierres à la chaux pour préserver le bâti ancien

Ils ont la particularité d’être perméables à la vapeur d’eau, contrairement aux joints au ciment qui enferment l’humidité dans les murs et peuvent provoquer l’éclatement des pierres. La chaux permet donc de faire respirer les murs, d’évacuer l’humidité et ainsi de prévenir les problèmes liés à l’eau comme les infiltrations ou les moisissures. De plus, elle constitue un milieu alcalin hostile aux mousses et aux lichens.

L'intérêt des joints de pierres à la chaux

Esthétique et authenticité

Au-delà de ses propriétés techniques, il offre un rendu esthétique incomparable, notamment sur les façades anciennes en pierres apparentes. À base de pigments naturels, il permet de créer des teintes douces et nuancées qui mettent en valeur la pierre et respectent l’aspect originel du bâtiment.

Un matériau écologique et local

La chaux est un matériau naturel, non polluant et renouvelable, qui contribue à réduire l’empreinte carbone des bâtiments. Elle est obtenue par cuisson du calcaire à basse température, une opération nécessitant beaucoup moins d’énergie que pour la production de ciment. De plus, sa fabrication et son utilisation sont souvent locales, ce qui limite les transports et favorise l’économie territoriale.

Article qui pourrait vous plaire :  Des conseils sur le rejointoiement d’un mur extérieur en pierre

Les différents types de joints de pierres à la chaux

Il existe plusieurs techniques pour réaliser des joints de pierre à la chaux, en fonction de l’aspect recherché et des contraintes de mise en œuvre. Voici un aperçu des plus courantes :

Joints traditionnels au mortier de chaux

Cette technique consiste à remplir les joints entre les pierres avec un mélange de chaux aérienne ou hydraulique, de sable et éventuellement d’adjuvants (fibre, latex, etc.) en respectant scrupuleusement le dosage préconisé. Ils sont ensuite dressés à la truelle puis talochés ou brossés pour obtenir un fini régulier et adhérent aux pierres. Cette méthode offre un rendu soigné et homogène et convient particulièrement aux façades très dégradées nécessitant une rénovation complète.

les joints entre les pierres avec un mélange de chaux

Joints tirés au fer

Le joint tiré au fer consiste à réaliser les joints de pierre à la chaux avec un mortier plus fin et fluide, puis à l’étaler sur les pierres à l’aide d’une taloche. Il est ensuite creusé en surface à l’aide d’un outil appelé « fer à joint » afin de le texturer, lui apporter du relief et accentuer les contrastes entre les pierres et le mortier. Ce procédé permet d’obtenir un rendu rustique et authentique, très apprécié pour les bâtiments historiques ou de caractère.

Article qui pourrait vous plaire :  Plafond en bois contreplaqué : un choix esthétique et pratique pour votre intérieur

Joints brossés ou rebattus

Cette technique consiste à réaliser les joints de pierre à la chaux avec un mortier légèrement moins fluide que pour ceux tirés au fer. Une fois le mortier dressé et serré contre les pierres à la truelle, on utilise une brosse métallique pour enlever l’excédent et créer des aspérités en surface. Cela donne un joli rendu naturel et varié, idéal pour les façades anciennes en bon état ainsi que pour les constructions neuves souhaitant s’inscrire dans un style traditionnel.

Comment préparer et appliquer le mortier de chaux pour les joints de pierres ?

La réalisation des joints de pierres à la chaux demande une certaine expertise et un matériel adapté. Voici les étapes-clés pour préparer et mettre en œuvre le mortier :

Choix de la chaux et des dosages

Il est essentiel de choisir la bonne chaux et le bon dosage. La chaux aérienne (CL) est idéale pour les façades en pierres tendres ou poreuses, car elle favorise l’évaporation de l’humidité du mur. La chaux hydraulique (NHL) convient mieux aux revêtements plus exposés